fbpx

Bukavu

/

J Blaise Charoo : retour sur scène de l’étoile montante de la musique congolaise

Le jeune artiste musicien congolais, J Blaise Charoo, annonce la sortie de sa nouvelle chanson « Aminah » dans la journée de ce samedi 10 septembre 2022.

Natif de l’île d’Idjwi, J Blaise Charoo tire à vue et se fait peu à peu une place sur la scène de la musique congolaise. Il a déjà une discographie de quelques chansons à succès dans sa province natale, celle du Sud-Kivu à l’Est de la République démocratique du Congo.

Depuis ses premiers débuts dans la musique quelques années plus tôt, en 2017, l’artiste musicien s’est basé dans la ville de Bukavu et enchaîné des performances dans toute cette ville. Son style, allant de la rumba congolaise à la musique populaire, J Blaise Charoo fait un peu de tout, grâce à son talent qui le lui permet.

Ce mois de septembre, il annonce son grand retour sur la scène musicale avec la sortie de la chanson « Aminah », en collaboration avec Julys RnB, prévue pour la journée de ce samedi 10 septembre 2022. Étant un artiste indépendant, ses chansons sont diffusées et disponibles sur la plateforme américaine de partage de vidéos, YouTube.

/

David Leader, acteur et mannequin congolais, notre influenceur du jour

À 24 ans aujourd’hui et natif du Bukavu dans la province Sud-Kivu, David Leader, comme la webémission « Influenceur du jour » le classe, est un jeune talent à découvrir. Il est l’une des figures du grand écran et de la mode en République démocratique du Congo.

Le 12 août… la date pour la fête de naissance de David Leader. L’acteur et mannequin congolais originaire du Sud-Kivu se fait une carrière sur internet. Passionnée de l’univers cinématographique, il évolue dans la production locale à Bukavu, où il participe à des court-métrages publiés sur Facebook.

Mannequin en second plan, il fait partie de jeunes talents de la province du Sud-Kivu en République démocratique du Congo évoluant dans la mode. Basé au studio de Mus Business, David Leader se fait repérer il y a plusieurs mois déjà grâce à un concours de photographie.

Mais qui est-il ?

Né en 1998 à Bukavu, Mulemera Kajange David, dit David Leader, est ici d’une famille de quatre enfants, dont il est fils aîné. De père militaire, il s’habitue à routine quotidienne dans l’Est de la République démocratique du Congo, une région trouble par milices rebelles depuis plus de deux décennies.

David Leader est graduat en management et sciences économiques à l’Université du CEPROMAD de Bukavu, où il poursuit son cycle de licence. C’est depuis 2018 qu’il débute dans sur le petit écran, avant de s’orienter vers la photographie dans la mode, une deuxième casquette du jeune influenceur.

Une soirée de slam «Penser pour panser » prévue vendredi 22 mars à l’Institut Français de Bukavu

Pour le mois de la femme et en particulier la semaine de la francophonie, les slameurs congolais Mérou Mégaphone et Éli Bal’s organisent vendredi 22 mars 2019 une soirée de slam  dénommée « Penser pour panser » à l’Espace culturel Institut Français de Bukavu.

Au cours de cette soirée d’une heure [18:00 – 19:00 GMT+2], autour d’un thème très philosophique, ces deux slameurs animeront la salle avec quelques lignes qui déclinent la quintessence du spectacle, les jeunes slameurs. Une occasion pour eux de partager de leurs rêves de penser, désirs ainsi que les termes de leurs combats pour la femme et la langue française.

Penser pour panser

Le verbe étant un instrument d’émancipation pour l’âme, ces deux jeunes slameurs [Mérou Mégaphone et Éli Bal’s] ont choisi de le mettre en exergue dans leurs slams, prendre le sentier de la cogitation par ce que c’est de là que vient la sagesse.

« Qu’il soit militant, philosophique ou poétique, il est fait des mots faisant thérapie aux maux. Des mots, fruits des pensées, qui disent, clament, blâment, répliquent et expliquent, fussent-ils en désaccord. Des mots prouvant les idées dans un débat de partage et laissant nos indifférences, nos violences périr dans l’oubli extrême et son escorte de peurs. Les mots nous ouvrent le monde bleu de paix et le partage d’amour est la plus grande thérapie », expliquent ils « PENSER POUR PANSER ».

/

Martin Fayulu mobilise à Bukavu sous la pluie pour sa campagne électorale

Après le rendez-vous manqué de Kindu dans la province du Maniema, le candidat de la coalition Lamuka est arrivé en début d’après-midi du lundi 10 décembre à Bukavu.

Malgré la pluie qui s’est abattue dans le chef-lieu de la province du Sud-Kivu, ils étaient des centaines à s’être déplacés pour accueillir Martin Fayulu.

A noter qu’après le Sud-Kivu, l’équipe de campagne du candidat président n°4 va s’envoler pour Lubumbashi.