fbpx

International

Avec Tommy Mesemo, NicherMarket Limited investit dans l’industrie cinématographique

Au cours des derniers mois de l’année, NicherMarket Limited a investi dans un nouveau marché. L’entreprise explique vouloir proposer prochainement de nouveaux produits et services destinés à un nouveau secteur d’activité, tout en misant sur son identité numérique unique.

Après s’être fait un nom dans le e-commerce sur le marché international avec sa boutique en ligne NicherMarket.Store, la société fondée depuis 2015 par Tommy Mesemo annonce la création d’une filiale NicherMarket Entertainment qui se spécialisera dans l’audiovisuel, notamment dans le cinéma.

« NicherMarket a une grande vision du monde des affaires. Ce n’est pas seulement une marque ou une entreprise spécialisée dans le commerce électronique. Nous investissons déjà pleinement dans plusieurs domaines. Avec NicherMarket Entertainment, nous allons désormais aussi débarquer une industrie cinématographique dans quelques mois », annonce Tommy Mesemo.

L’entreprise basée en Chine en Asie et aux États-Unis d’Amérique a déjà fait sa marque sur les cinq continents. Présente en Afrique depuis le début de cette année, elle s’est positionnée parmi les grandes entreprises influentes du continent avec pour objectif de révolutionner le e-commerce et le drop-shipping.

/

Message de Ramzan Kadyrov président de la Tchétchénie

Le Japon a imposé des sanctions contre des citoyens russes, dont moi-même. Je commence à peine à comprendre la politique bon marché des États et de leurs sbires européens qui, pour faire preuve d’une activité vigoureuse, exigent des sanctions et gèlent mes comptes bancaires inexistants. Mais le Japon ? Un pays aux traditions séculaires de moralité et de comportement noble « Bushido », qui s’est toujours tenu à l’écart du monde entier, s’est soudainement effondré sous l’Europe.

Je me demande vraiment comment ces personnes apparemment intelligentes se sont soudainement égarées et ont gelé mes avoirs, que je n’ai jamais eus au Japon ? Très probablement, en plus de l’interdiction de mes activités financières, il m’est désormais interdit de regarder des animes et de profiter des fleurs de cerisier. J’irai dans les rangs du ninja et je le ferai en secret. Oh, et le ninja est désormais impossible…

Je dois simplement prendre exactement les mêmes mesures de représailles. Désormais, les dirigeants du Japon ne peuvent plus mettre les pieds sur le sol tchétchène, à l’exception de deux endroits – les hôpitaux psychiatriques des villages de Braguny et Samashki. Je ne suis pas un monstre pour les priver du traitement nécessaire. Tous leurs biens et comptes bancaires sont saisis, seront vendus et les fonds seront dirigés vers le fonds de développement des îles Kouriles. Mais sérieusement, vous savez, je me fiche des sanctions de n’importe quel pays.

Je n’ai peur que d’une chose : tomber sous les sanctions du Tout-Puissant !

Guerre en Ukraine : Quelle est la place du Web ?

L’outil de messagerie Telegram est devenu l’une des applications au cœur de la guerre en Ukraine. Quelques jours seulement après l’invasion de la Russie, le président ukrainien Volodymyr Zelenskyy a envoyé un message à ses partisans de Telegram depuis la capitale Kiev où il a appelé ses compatriotes à résister à l’attaque russe.

Pendant ce temps, de nombreuses personnes en Russie utilisent l’application pour accéder aux nouvelles et aux conversations sur l’Ukraine qui ne sont pas la version des événements sanctionnée par l’État. Mais aussi, partout dans le monde, les différentes plateformes sont utilisées pour informer de la crise en Ukraine.

De la propagande plutôt que de la désinformation

Un grand nombre d’informations circule chaque minute, comme sur Twitter, les hashtags sur l’événement sont en tendance partout pour la propagande plutôt que de la désinformation. Le lien entre propagande et guerre est historique. C’est une des armes de guerre et ce n’est pas nouveau.

Ce qui est peut-être plus nouveau, c’est que cette propagande prend des allures de désinformation et se propage comme une information parmi d’autres, par toutes sortes de canaux, Telegram, Reddit, WhatsApp, ou même via des canaux inattendus, dans des slacks professionnels, dans des forums. TikTok joue aussi un rôle très particulier avec son algorithme un peu simple qui renvoie vers des centres d’intérêt en y trouvant notamment le tag complotiste #fakewar.

Guerre en Ukraine : Le chef des forces tchétchènes Ramzán Kadýrov veut s’emparer de Kiev

Il dit que 10 000 soldats de forces spéciales tchétchènes envoyés en Ukraine ne permettront pas au clown (Zelensky) de sortir de Kiev. Il a ordonné aux forces spéciales tchétchènes d’arrêter le clown et de l’amener à genoux au Kremlin.

Quelques heures après la déclaration de Kadyrov, Zelensky a échappé à une tentative d’assassinat des forces spéciales tchétchènes, dans sa résidence privée. Selon une source diplomatique, ce dernier aurait quitté Kiev pour la Pologne.

Guerre en Ukraine : la RDC s’aligne derrière la position officielle de l’Union Africaine dans le conflit

L’impact de la guerre en Ukraine se fait sentir bien au-delà de ses frontières. Elle crée depuis le début le 24 février d’une « opération militaire spéciale » par la Russie, entre autres, plus de 1,2 millions de réfugiés qui ont fui le pays. Le sort des citoyens congolais qui habitent l’Ukraine est la première préoccupation du gouvernement de la République démocratique du Congo liée à cette guerre. Alors que les Ukrainiens fuyant la guerre sont vite accueillis par les pays voisins, de nombreux reportages font état de racisme dans le traitement des Africains, Asiatiques et Caribéens, souvent bloqués aux frontières.

Selon une source diplomatique européenne, qui citait le ministère congolais des Affaires étrangères, il y avait 409 citoyens congolais en Ukraine au moment du déclenchement de la guerre, dont environ 200 ont déjà trouvé refuge en Pologne. Jusque-là, le gouvernement a sollicité l’aide de l’Organisation internationale des migrations pour ces réfugiés et a contacté le gouvernement russe pour la création d’un « corridor humanitaire ». Cependant, aucune communication officielle du gouvernement congolais n’a encore été faite à ce sujet, encore moins sur la guerre en Ukraine en général.

Mais ce qui fait le plus débat au Congo, c’est la géopolitique. Pour les uns, la Russie n’est qu’un simple agresseur illégitime. Pour les autres, la mobilisation occidentale contre cette dernière, notamment à travers des sanctions, relève de l’hypocrisie. Combien de fois les pays occidentaux ont-ils envahi d’autres pays comme l’Irak, l’Afghanistan ou la Libye ? Serait-ce une question de deux poids, deux mesures ?

Un choix logique pour un pays qui a déjà subi des agressions et l’occupation des parties de son territoire

Au 11e jour de l’invasion du territoire ukrainien par la Russie, les réactions des pays africains sont toujours aussi timides. Le vote mercredi 3 mars de la résolution de l’Assemblée générale de l’ONU qui « exige que la Russie cesse immédiatement de recourir à la force contre l’Ukraine » a donné quelques indications : seize pays africains se sont abstenus sur 35 abstentions dans le monde.

Parmi les pays africains ayant voté pour, la RDC a adopté une résolution condamnant « l’agression » russe en Ukraine, tout en réaffirmant « son engagement envers la souveraineté, l’indépendance, l’unité et l’intégrité territoriale de l’Ukraine à l’intérieur de ses frontières internationalement reconnues ». Choix logique pour un pays qui a déjà subi des agressions et l’occupation des parties de son territoire par des pays voisins, notamment le Rwanda et l’Ouganda. Et qui diffère de celui des pays comme le Mali ou la République centrafricaine, qui ont des contractants militaires russes sur leurs sols.

Cependant, la position prise par la RDC pourrait aussi être la conséquence de son repositionnement sur l’échiquier politique mondial depuis l’arrivée de Félix Tshisekedi au pouvoir,qui s’est rapproché notamment des États-Unis et de l’Occident en général. Ces pays ont-ils exigé que la RDC adopte leur position ? Quelles pourraient en être les conséquences pour la relation entre la RDC et la Russie ? Dans tous les cas, ce vote ne fait que renforcer le parti pris de la RDC pour ses alliés occidentaux dans la configuration géopolitique mondiale actuelle.

//

Dadié: Un mois après son décès, Georges Armand Ouégnin, président d’EDS lui rend hommage

Côte d’Ivoire : Un mois après son décès, EDS rend un hommage à Bernard Dadié « il donne la pleine mesure d’un homme qui a porté jusqu’au bout de ses forces l’opiniâtreté »
©Jeudi 11 Avril 2019 – Le patriarche et émérite écrivain Bernard Dadié, membre fondateur de la plateforme ensemble pour la démocratie et la souveraineté est décédé le 9 mars dernier à l’âge de 103 ans.
Un mois après son décès, Georges Armand Ouégnin, président d’EDS lui rend hommage.


Dans une note d’hommage transmise ce jeudi 9 avril 2019 à KOACI, le président d’EDS estime que rendre hommage à ce grand homme qui a traversé tout un siècle et qui a été de tous les combats n’est pas une tâche aisée.
« Je retiens de son riche et fécond passage sur cette terre des hommes, la « Fidélité à l’Afrique ». Cette « Fidélité à l’Afrique » qui est du reste le titre d’un poème du recueil « Afrique debout ! « Où il donne la pleine mesure d’un homme qui a porté jusqu’au bout de ses forces l’opiniâtreté, la détermination, et la responsabilité, le combat pour la justice et les libertés », fait remarquer Georges Ouégnin.
Pour Georges Ouégnin, les écrits de Bernard Dadié manifestent sa fidélité au combat pour les libertés en général et pour l’Afrique en particulier. Il précise que Laurent Gbagbo, président du Front Populaire Ivoirien(FPI) et référent de la plateforme politique d’EDS qui vouait une grande admiration à Bernard Dadié.
Ouégnin précise qu’EDS dont Bernard Dadié était le président d’honneur ne pouvait se mettre en marge des hommages unanimes rendus à celui qui est resté égal à lui-même dans ses prises de position. 
« Oui Bernard Dadié est un Homme de conviction qui à 101 ans n’a pas hésité à donner son accord et ses conseils pour la création de EDS. Il fait partie intégrante des membres fondateurs de notre structure et il ne l’est seulement pas à titre honorifique puisqu’il nous a permis d’éviter bien des écueils dressés sur notre chemin par tous les ennemis de la démocratie en Côte d’ivoire demeure à jamais un modèle pour les générations présentes et futures et un homme qui a su nous inspirer et nous accompagner dans notre lutte pour une vraie souveraineté », affirme-t-il.
Il conclut pour dire que tant qu’il existera des panafricanistes et des démocrates rassemblés autour du président Laurent GBAGBO, le combat et l’œuvre de Bernard Dadié ne mourront jamais.
« Pour notre part, nous militants de EDS, nous prenons l’engagement solennel d’œuvrer inlassablement pour l’avènement d’une Cote d’Ivoire réconciliée, unie, démocratique et souveraine », a conclu l’ancien ministre de Gbagbo.
///

JoJo Siwa fête son 16e anniversaire avec Manny MUA, Joey Graceffa et les appareils photo Nickelodeon


JoJo Siwa n’aura pas 16 ans avant le 19 mai, mais cela n’empêche pas la star à la voix grave et incomparablement énergique de prendre une longueur d’avance sur les festivités de cette année.

Siwa a fêté son anniversaire plus tôt cette semaine au W Hotel d’Hollywood. L’événement a été filmé pour une émissionspéciale de Nickelodeon, baptisée Dream Birthday de JoJo , qui a débuté le 18 mai à 20 heures. Le mot ‘Dream’ est un clin d’œil aux autres projets de Siwa, dont un EP de cinq chansons et une tournée qui l’accompagne , au cours desquels elle parcourra environ 70 villes dans l’aventure parrainée par Party City – le 17 mai. en Arizona et se terminant le 17 septembre au Texas – produits par Nickelodeon et AEG Presents .
Lors de sa fête d’anniversaire, Siwa a accueilli de nombreux amis célèbres et autres stars de YouTube, notamment Manny ‘MUA’ Gutierrez , la star de drag, Alyssa Edwards , Colleen Ballinger et Joey Graceffa . North West , la fille aînée du couple au pouvoir Kim Kardashian et Kanye West , figurait également dans une vidéoavec Siwa qui a fait la une de la collabo au début du mois, avec plus de 7 millions de visionnements (ci-dessous).
En plus de sa carrière musicale florissante, Siwa est surtout connue pour ses tenues brillamment aveuglantes et sa queue de cheval côté signature, attachée au sommet de sa tête avec des arcs qu’elle vend également via des magasins à grande surface du pays. En fait, Siwa est une marchande de marchands si compétente que sa maison comprend un magasin, où elle conserve sa vaste gamme de produits sous licence à présenter en vidéos.
Siwa est devenue célèbre dans la série télé-réalité Lifetime , Dance Moms , et depuis, elle a gagné en popularité auprès de 13 millions d’abonnés YouTube (sur deuxchaînes ) et de 8,1 millions d’adeptes Instagram . Certaines de ses vidéos musicales ont attiré beaucoup de spectateurs sur YouTube, notamment « Boomerang » (685 millions de vues), « Kid In A Candy Store » (161 millions de vues) et « Hold The Drama » (120 millions de vues).Nickelodeon a signé un contrat global avec Siwa l’année dernière
Image associée

Un skieur de 16 ans se tue en percutant un poteau en Haute-Savoie

Un adolescent a trouvé la mort sur un domaine skiable de Haute-Savoie en percutant un poteau. (image d’illustration)BARBARA GINDL / APA-PictureDesk
Un adolescent a trouvé la mort mercredi après-midi sur le domaine skiable des Carroz, en Haute-Savoie. 
Un jeune skieur de 16 ans a trouvé la mort mercredi après-midi sur le domaine skiable des Carroz (Haute-Savoie) en percutant un poteau, a-t-on appris auprès des secours. L’accident s’est produit peu avant 14h15 sur une piste bleue baptisée Perce Neige. La station haut-savoyarde évoque dans un communiqué la percussion d’un poteau de bois protégé d’un matelas.
L’adolescent skiait en famille
Sous la violence du choc, et malgré l’intervention rapide des secours, l’adolescent, qui skiait en famille, n’a pas survécu.
L’enquête en cours, confiée au Peloton de gendarmerie de haute montagne (PGHM) de Chamonix, devra déterminer les circonstances exactes de l’accident.
////

Fashion Week : Pauline Ducruet angélique avec Naomi Campbell et Kaia Gerber

Les défilés de la Fashion Week suscitent l’intérêt de nombreuses célébrités. Pauline Ducruet en a rejoint la liste. Dimanche, la fille de la princesse Stéphanie de Monaco a assisté à celui de Valentino.

Jusqu’au mardi 5 mars, Paris jouit du titre de capitale de la planète Mode ! La Ville Lumière accueille une nouvelle Fashion Week consacrée aux collections prêt-à-porter automne-hiver 2019-2020. Pauline Ducruet et Naomi Campbell ont découvert celle de Valentino.

Un mois après son défilé Haute Couture, Valentino a dévoilé une nouvelle garde-robe ! Ce dimanche 3 mars 2019, la maison italienne et son directeur artistique ont invité les spectateurs de leur show prêt-à-porter à l’Hôtel National des Invalides, dans le 7e arrondissement. Pauline Ducruet en faisait partie. Habillée d’une robe blanche et de sandales rouges, la fille de la princesse Stéphanie de Monaco s’est frottée à la redoutable icône Naomi Campbell, également présente.

Les actrices Janelle Monae, Lala Anthony, Lili Reinhart et Sofia Carson, le top model Liya Kebede et Nicky Hilton ont complété le premier rang du défilé Valentino.

Le directeur artistique de l’enseigne, Pierpaolo Piccioli, a épaté son public. L’omniprésente Kaia Gerber (la fille de Cindy Crawford) comptait parmi les modèles participants.

La Fashion Week parisienne prendra fin ce mardi.

53 millions d’abonnés SVOD supplémentaires aux Etats-Unis en 2023
53 millions d’abonnés SVOD supplémentaires aux Etats-Unis en 2023
////

53 millions d’abonnés SVOD supplémentaires aux Etats-Unis en 2023

 
Business : Le cabinet d’études IHSMarkit publie une étude “Disney, Apple, Netflix : Scenarios for the Future of Online Video” qui évoque différents scénarii pour le marché SVOD américain suite au lancement de nouvelles plateformes.
 
Le marché SVOD américain se compose actuellement de 3 acteurs principaux : Netflix, Amazon et Hulu qui ont réalisé un chiffre d’affaires de 13 milliards de dollars en 2018 selon le DEG (Digital Entertainment Group). Le marché est dominé par Netflix qui comptabilise 58,5 millions d’abonnés payants et Hulu 25 millions d’abonnés.  Cette situation devrait évoluer rapidement en 2019 et 2020 avec le lancement de nouveaux services : Disney +, Apple, WarnerMedia et NBCUniversal. 
 Un potentiel qui aiguise les appétits des studios
Selon IHSMarkit, ces nouvelles plateformes auraient le potentiel d’ajouter 53 millions de nouveaux abonnements payants d’ici 2023. Une croissance qui se traduirait par une augmentation du chiffre d’affaires de la SVOD de l’ordre de 3,6 milliards de dollars.
Selon IHSMarkit, cette croissance ne sera obtenue que par la mise en place d’une stratégie agressive de la part de tous les services. IHSMarkit évoque plusieurs hypothèses quant à ces stratégies parmi lesquelles : films mis à disposition des abonnés plus rapide après la sortie salle, intégration de ces offres dans des bundles avec un faible complément de prix et bénéficiant de bases d’abonnés existantes très importantes.
L’arrivée de ces 4 nouvelles plateformes va provoquer une redistribution des cartes : IHSMarkit estime que Apple pourrait rattraper Hulu d’ici 2023, encore faudrait-il savoir si Hulu existera encore en 2023 et surtout ce que sera le périmètre de l’offre d’Apple. Disney devrait aussi se hisser sur le podium des services de SVOD à cet horizon.
L’un des points les plus intéressants de l’analyse de IHSMarkit est de dire que ces pureplayers vidéo se livreront une compétition intense. Et que les contenus exclusifs à forte valeur ajoutée ne suffiront pas pour dominer le marché, mais que les campagnes de pub sur les chaînes TV, la possession de parcs d’attraction ou d’autres types de propriétés, ou encore le fait d’être proposé dans des bundles, comme les téléphones mobiles par exemple.
Netflix menacée de perdre son leadership ?
Au-delà des prévisions du cabinet d’études, les lancements de ces nouvelles plateformes qui s’inscrivent dans la vague du D2C (Direct to Consumer) vont avoir un impact déterminant sur le marché américain. En effet, Netflix s’est déployé depuis 11 ans sans concurrence : Apple avait misé sur la VOD transactionnelle et sur l’EST, Hulu a connu de nombreux changements de stratégie au cours de cette période ; les chaînes payantes ont lancé tardivement des versions OTT de leur offre premium et Amazon a fait de Prime Video une brique de son offre globale. 
Ce qui va changer en 2019 et en 2020 c’est que les 3 grandes majors (Disney, Warner et Universal) vont se jeter dans la bataille de la SVOD avec des armes différentes, mais qui pourraient bien se traduire par un encerclement des offres existantes : Disney est à la tête du catalogue le plus performant du monde, Apple peut s’appuyer sur plus d’un milliard d’iPhone, d’iPad et d’ordinateurs vendus dans le monde depuis 10 ans. Quant à Warner et Universal ils pourront s’appuyer à la fois sur la puissance promotionnelle de leurs chaînes TV américaines, mais aussi sur les millions d’abonnés de leurs actionnaires : Comcast pour l’un AT&T pour l’autre qui seront sans aucun doute leur première source de recrutement d’abonnés.
Les deux prochaines années vont être le théâtre d’une recomposition du marché SVOD américain. Alors que 70% des foyers américains sont abonnés à deux services de SVOD, on risque d’assister à la fois à une plus grande sélectivité de la part des abonnés mais aussi à une guerre des prix entre les plateformes qui vont chercher à maximiser leurs recrutements le plus rapidement possible.
Après l’expansion, la concentration ? 
Endettement record, investissements dans les contenus et en marketing massifs, concurrence exacerbée entre les plateformes sont autant de facteurs qui font que tous les services de SVOD ne pourront pas s’inscrire dans le temps sans s’allier ou s’adosser à d’autres géants de l’internet. Après la phase d’explosion des services, on assistera inéluctablement à une phase de concentration. Et à ce jeu là, Netflix joue gros : la firme de Los Gatos sera-t-elle la proie ou le prédateur ?
 
C’est pour cette raison que le résultat de la Cérémonie des Oscars qui se déroule ce soir est primordiale pour Netflix : la récompense la plus prestigieuse lui apportera une reconnaissance supplémentaire face aux studios qui veulent lui piquer des parts de marché dès cette année. Selon le New York Times, Netflix aurait dépensé entre 25 et 30 millions de dollars en promotion pour défendre les couleurs de Roma aux Oscars.
1 2 3 16