fbpx

Sam Manegabe

////

Kendall Jenner, complexée par son acné, elle trouve une solution!

Kendall Jenner est devenue la mannequin la mieux payée en 2018. La femme semble pouvoir avoir quelques complexes et elle avoue avoie de l’acné !

Kendall Jenner cartonne dans le monde de la mode et de la beauté. La starlette est devenue la mannequin la mieux payée en 2018. Cette année, elle ajoute une nouvelle marque parmi ses collaboration !

close

volume_off

KENDALL JENNER : ELLE DEVIENT AMBASSADRICE D’UNE MARQUE !

Kendall Jenner n’a que 23 ans et elle est au top de sa carrière de mannequin depuis quelques mois. La starlette a pu défilé pour la marque Victoria’s Secret et en faisant cela, elle a réalisé un rêve. La petite sœur de Kim Kardashian est très demandée auprès des marques et elle ne cesse de faire des collaborations. Maintenant, cette dernière va devenir l’égérie d’une marque pour lutter contre l’acné !

Kendall Jenner va très bientôt devenir l’ambassadrice de la marque Proactiv. La marque qui propose des cosmétiques contre l’acné est très fière d’avoir annoncé cette collaboration dans une vidéo. La mannequin se confie sur son acné et avoue ne pas se sentir à l’aise tous les jours à cause de certains boutons gênants sur son visage.

KENDALL JENNER : SON ACNÉ L’A BEAUCOUP GÊNÉE !

L’année passée, Kendall Jenner avait fait polémique lors des Golden Globes aux Etats-Unis. La mannequin s’était rendu sur le tapis rouge et elle portait une très belle robe noire. À son arrivée, cette dernière avait sensation. Néanmoins, ses fans ont pu remarquer via les photos qu’elle avait beaucoup d’acné ! Cela les avait choqué et beaucoup l’avait critiquée lourdement.

« J’adorais ma robe et ma coiffure, et mon maquillage était tellement beau. Puis j’ai lu les choses horribles que les gens ont écrites sur moi et sur ma peau. Je me sentais si bien que j’ai complètement oublié qu’elle était en mauvais état » A t-elle dit en se rappelant des Golden Globes 2018.

Kendall Jenner est contente de rejoindre la marque Proactiv. Cette marque pourra sûrement l’aider à réduire son acné dû au stress. Avant de devenir l’ambassadrice de cette marque, la starlette travaillait avec Estée Lauder.

//

RDC : monter la pression en affirmant connaître le vainqueur de l’élection

Les évêques congolais, qui ont déployé plus de 40 000 observateurs pour surveiller le déroulement de l’élection présidentielle, ont demandé jeudi la vérité aux autorités sur le scrutin, dont les résultats ne sont toujours pas connus. 

Alors que les résultats de la présidentielle du 30 décembre se font toujours attendre, les évêques congolais ont décidé jeudi de taper du poing sur la table. L’Église catholique a repris son rôle de contre-pouvoir en république démocratique du Congo en affirmant connaître le nom du vainqueur de l’élection présidentielle, rapporte Radio Okapisur son site Internet.

La conférence épiscopale (Cenco) “constate que les données à sa disposition issues des procès-verbaux des bureaux de vote consacrent le choix d’un candidat comme président de la République”, a-t-elle indiqué en présentant le rapport préliminaire de ses observateurs électoraux. Une manière de faire pression sur la commission électorale (Ceni) et d’exiger la vérité sur ce scrutin, entaché de nombreux soupçons de fraude et marqué par des attaques contre la presse. Jeudi soir, la correspondante de la radio RFI, Florence Morice, a notamment été contrainte de quitter Kinshasa, accusée par les autorités d’avoir dévoilé des résultats.

À Kinshasa, “les résidents stockent de la nourriture” en prévision d’éventuels troubles

L’Église catholique congolaise, l’une des institutions les plus crédibles du pays, a déployé plus de 40 000 observateurs pour surveiller le déroulement de l’élection présidentielle, censée marquer le premier transfert démocratique du pouvoir, après les dix-sept ans de règne de Joseph Kabila.

Bien que des sondages publiés avant l’élection placent Martin Fayulu et Félix Tshisekedi, candidats d’opposition, en tête, de nombreux observateurs “craignent qu’Emmanuel Ramazani Shadary (le dauphin de Joseph Kabila) soit déclaré vainqueur de façon frauduleuse”, noteThe Economist“S’il perd, les responsables peuvent trouver un prétexte pour invalider l’élection. Dans les deux cas, des manifestants vont sans aucun doute descendre dans la rue. Les consultants en gestions des risques sont en train d’avertir leurs clients de quitter le pays. Les résidents de Kinshasa ont commencé à stocker de la nourriture pour pouvoir tenir si nécessaire. Le Congo attend”, conclut le magazine britannique.

“Plus l’attente sera longue, plus le grabuge sera grand”

Dans ce contexte explosif, le président de la Commission électorale congolaise, Corneille Nangaa, a cherché à préparer les esprits à un report de la proclamation des résultats provisoires, originellement prévue “au plus tard” dimanche 6 janvier.

“Tous les ingrédients sont réunis pour une déflagration”, estime le journaliste Outélé Keita dans le quotidien burkinabé Le Pays. “Plus l’attente sera longue, plus le grabuge redouté sera grand. Et le black-out des autorités sur la compilation des résultats n’est pas fait pour arranger les chosesC’est pourquoi il y a lieu de nourrir de sérieuses inquiétudes pour la RDC”, prévient-il.

///

Madonna s’offre un nouveau fessier pour 2019 et le résultat est choquant

Madonna aurait-elle succombé à l’appel du bistouri ? Sur une vidéo qui fait le tour du web, la chanteuse apparaît avec un fessier bien plus imposant qu’à l’ordinaire. Une apparition controversée, qui a suscité le débat sur les réseaux sociaux.

Il est bien loin le temps où Madonnacampait la tête des charts avec ses tubes Like a Virgin, Material Girlou encore La Isla Bonita. Depuis son album Rebel Heartsorti en 2015, la star de 60 ans voit sa cote de popularité chuter de jour en jour. Il faut dire que ses nombreux faux-pas y sont pour beaucoup… Elle, qui a fait de la provocation sa marque de fabrique, a désormais le don d’agacer les fans. La preuve avec son passage aux MTV Video Music Awards, en août dernier.

Sur scène, l’interprète de Like a Prayer avait voulu rendre hommage à Aretha Franklin, décédée le 16 août 2018. Face à une foule en délire, elle avait ainsi raconté sa propre histoire, en expliquant comment la Queen of Soul l’avait aidée à se construire artistiquement. Un procédé qui n’avait pas plu aux internautes, lesquels lui avaient reproché de se mettre constamment en avant. « Est-ce que Madonna vient vraiment de se rendre hommage ? », s’était même étonné l’un de ses détracteurs.

Madonna a-t-elle eu recours à la chirurgie esthétique ? Son fessier fait le buzz

Mais si la madone fait de nouveau polémique aujourd’hui, ce n’est cette fois-ci pas pour ses tenuesou ses paroles déplacées, mais bel et bien en raison d’un important changement physique. Sur la scène du Stonewall Inn pour le Nouvel an – un célèbre bar gay de New York -, l’ex-femme du réalisateur Guy Ritchie a surpris le public avec un fessier bien plus imposant qu’à l’ordinaire

Sur les images dévoilées sur la Toile, où elle apparaît au côté de son fils David (13 ans), Madonna arbore un postérieur qui pourrait presque faire rougir Kim Kardashian. A l’exception près que le sien ressemble davantage à de la mousse qu’à un fessier bien rebondi… C’est d’ailleurs la raison pour laquelle les internautes s’interrogent : s’agit-il d’une culotte rembourrée où bien d’un véritable implant fessier ? Une chose est sûre : à 60 ans, Madonna manie toujours aussi bienl’art du buzz.

//

People : Justin Bieber s’est fait tatouer le visage

Le chanteur s’est fait tatouer en novembre dernier en hommage à son épouse, Hailey Baldwin.

La rumeur courait depuis plusieurs semaines. Elle est aujourd’hui confirmée: Justin Bieber s’est fait tatouer le visage. Le chanteur était parvenu à camoufler son nouveau tatouage à ses fans et aux paparazzis, mais c’est finalement JonBoy, le célèbre tatoueur des stars, qui a dévoilé son oeuvre sur son compte Instagram. 

Ce mardi 1er janvier, l’artiste a en effet souhaité ses bons voeux sous une photo du visage de Justin Bieber. Au-dessus de son sourcil droit, on peut lire le mot « grâce », en rapport avec sa foi mais également en hommage à son épouse, Hailey Baldwin. 

Il y a quelques semaines, Keith McCurdy, un tatoueur et ami de Justin Bieber, avait révélé que le chanteur et son épouse s’étaient fait tatouer ensemble. « Ils ont tous les deux fait un tatouage. Celui de Justin est sur son visage (…) Il est fin et délicat. Mais ce n’est pas non plus un tatouage de couple traditionnel… », avait-il confié au magazine américain Page Six. 

Le visage du chanteur était l’un des derniers endroits de son corps à ne pas être recouvert de tatouage. En avril dernier, il avait suscité l’admiration de ses fans en publiant une photo de son torse entièrement couvert de dessins.

//

Black M : découvrez ce que signifie vraiment son nom de scène!

Découvert grâce au groupe Sexion d’Assaut avec lequel il a travaillé durant de belles années, Black M la joue solo aujourd’hui et connait un énorme succès avec chacun de ses titres. Découvrez d’où vient son nom de scène.

Un nom de scène donné par un ancien ami

Black M ne s’imaginait pas un jour avoir l’opportunité de chanter aux côtés de grandes figures de la scène internationalecomme Shakira avec laquelle il a tourné un clip pour leur duo. Il s’est confié sur le plateau de l’émission ‘Salut les Terriens’. En effet, le jeune chanteur français a fait part de quelques anecdotes sur son enfance et ses débuts. Alpha Diallo, de son vrai nom, indique avoir subi le racisme, mais plutôt que d’en avoir fait une faiblesse, il en fait une force.

Le jeune artiste Black M issu du groupe Sexion d’Assaut a vécu dans un quartier dans lequel il y avait très peu de personnes qui lui ressemblaient. Malgré les regards méfiants et inquisiteurs, Black M s’est mis à écrire des textes profonds.

Jacques Mesrine se cache derrière son identité scénique

En effet, Black M est tout simplement la contraction entre le nom d’un ennemi public numéro un, Jacques Mesrine, et le mot « rimes ». « C’est un ancien habitant de son quartier qui a eu l’idée de le surnommer ainsi en hommage au grand personnage public. Black Mesrine a pris le soin de se renseigner sur l’ancien ennemi public numéro 1 et a donc adopté le surnom. Par ailleurs, ce n’est autre que son acolyte Maître Gims qui l’a surnommé Black M, car il trouvait son nom de scène un peu long.

//

Elections en RDC: la coupure d’Internet crée un climat de suspicion

 

Internet est coupé en République démocratique du Congo (RDC) depuis le 31 décembre au matin. Selon des opérateurs de téléphonie, cette mesure a été prise sur instruction du gouvernement, qui n’a pas donné pour le moment de justification officielle. Elle intervient au lendemain des élections générales et suscite des réactions de suspicion de la part de l’opposition et de la société civile congolaise. Par ailleurs, RFI n’est pas audible sur sa fréquence habituelle dans la capitale Kinshasa.

D’après Aubin Minaku, secrétaire général de la majorité au pouvoir en RDC et président de l’Assemblée nationale, des raisons sécuritaires justifieraient cette coupure des communications dans le pays au lendemain des élections générales.

« Aujourd’hui, les réseaux sociaux sont l’une des principales sources d’information pour les Congolais, explique de son côté Tshivis Tshivuadi, secrétaire général de l’ONG Journalistes en danger. Et à l’heure actuelle, il est impossible de savoir ce qui se passe dans le pays et c’est ce qu’ils veulent ».

Collecte des données

Les candidats de l’opposition, eux, estiment que le gouvernement aurait pris cette décision pour empêcher un dépouillement en toute transparence. « Compte tenu de l’impraticabilité des routes en RDC, surtout en cette saison des pluies, Internet est indispensable pour la collecte des données », se désole Abraham Lukabuanga, porte-parole du candidat Félix Tshisekedi.

Même son de cloche du côté du candidat Martin Fayulu. Eve Bazaïba, sa porte-parole, rappelle que l’application WhatsApp et les SMS restent les moyens les plus simples pour les observateurs de communiquer les résultats provisoires des bureaux dans lesquels ils sont déployés.

« Pour nous, c’est une décision liberticide et anti-constitutionnelleestimait déjà le 31 décembre Israël Mutala, président de l’Association Médias en ligne et également patron du site 7sur7.com. Les autorités elles-mêmes ont dit que les élections se sont passées relativement bien, sans violence. Je ne vois donc pas pourquoi, aujourd’hui, on couperait Internet au motif que les tendances qui remontent sur les réseaux sociaux peuvent conduire à une insurrection ou à un désordre public. »

//

Mercato – PSG : Le feuilleton Isco totalement relancé par… Mourinho?

La suite de l’aventure d’Isco sous les couleurs du Real Madrid pourrait prendre un nouveau tournant en cas de retour de José Mourinho sur le banc. Le PSG est prévenu…

En difficultés depuis l’intronisation de Santiago Solari sur le banc du RealMadrid, Isco traîne son spleen sur le banc. Et si le Paris Saint-Germain accueillait finalement l’ailier madrilène dans les prochains mois ? C’est en tout cas l’idée émise récemment il y a peu par Paris United, mais Nasser Al-Khelaïfidevra se montrer convaincant afin de barrer la route de Manchester City ou de la Juventus autour d’Isco. À moins que José Mourinho ne devienne un acteur important dans ce dossier…

Une arrivée de Mourinho au Real décisive pour Isco ?

Comme l’indique Calciomercato.it ce dimanche, la possible arrivée d’un nouvel entraîneur sur le banc du RealMadrid, en lieu et place de SantiagoSolari, pourrait changer la donne concernant le futur d’Isco. Les noms ne manquent pas pour la succession du technicien argentin, dont un éventuel retour de José Mourinho, et l’arrivée du Portugais jouerait un rôle important concernant le départ, ou non, de l’international espagnol.

//

On sait désormais avec qui Vladimir Poutine va fêter le Nouvel An

Vladimir Poutine

Un emploi du temps toujours chargé, même la veille des fêtes de fin d’année, Vladimir Poutine retrouvera toutefois ses proches. C’est ainsi que le Président russe va célébrer l’arrivée de la nouvelle année, dans son cercle familial.

Le porte-parole du Président russe, Dmitri Peskov, a dévoilé les projets du chef de l’État pour ces derniers jours de 2018, ainsi que pour les fêtes de fin d’année.

Il a expliqué que Vladimir Poutineaurait un emploi du temps chargé jusque dans les dernières minutes de 2018. La visite du Président biélorusse Alexandre Loukachenko et plusieurs sessions de travail s’inscrivent dans ce programme.

«Il passera le Nouvel An en compagnie de ses proches et parents», a déclaré vendredi Dmitri Peskov à l’antenne de la chaîne de télévision russe Rossiya 1.

Et de rajouter que des événements intéressants pour tout le pays, ainsi que sportifs, seraient également à l’ordre du jour de Vladimir Poutine.

/

Vital Kamerhe: “l’exclusion de Beni, Butembo et Yumbi risque d’avoir de l’incidence sur le seuil de certains partis politiques”

Le président de l’UNC Vital Kamerhe a indiqué ce vendredi 28 décembre 2018 que l’exclusion de la population de Beni, Butembo et Yumbi risque d’avoir de l’incidence sur le seuil de certains partis politiques. Selon lui; certains partis politiques et regroupements politiques ont leur assise dans ces deux zones et cette situation va certainement influer sur ce seuil fixé à 1 % des voix pour la députation nationale et 3 % pour la députation provinciale.

Pour Vital Kamerhe l’exclusion de Beni, Butembo et Yumbi risque de faire perdre à certains partis et regroupements politiques qui ont leur l’ancrage dans cette partie du pays

“ Cela va privez à certains partis politiques qui ont une assise dans le Kivu comme le mien (UNC) de bénéficier de ces voix pour élever le niveau de son seuil. Il n’y a qu’à voir la configuration de l’actuel Assemblée Nationale, vous allez remarquer que l’UNC a quatre représentants du Nord Kivu, le RCD-KML quatre et le PPRD trois. et nous avons soumis cette question au président de la CENI lors de cette rencontre” a indiqué le président de la CENI.
Vital Kamerhe a également souligné qu’ils ont soumis la question d’accréditation des témoins de CACH, l’UNC et l’UDPS dans certains coins du pays qui n’est pas encore résolu. Pour lui, le président de la CENI a promis d’apporter une réponse favorable ce samedi 29 décembre à Midi.

Le mercredi 26 décembre dernier la Commission Électorale Nationale Indépendante avait annoncé le report dans les circonscriptions Beni ville et territoire, à Butembo au Nord Kivu mais aussi à Yumbi dans le Mai Ndombe pour le mois de mars prochain. Une situation qui a générée des violentes manifestations principalement à Beni ville. La CENI avait évoqué le risque de propagation d’Ebola pour les deux villes du Nord Kivu et l’insécurité grandissant à Yumbi pour justifier sa décision.

Le père Noël a encore des secrets pour vous. La preuve

Saviez-vous qu’il s’est battu contre la prostitution et le cannibalisme, que ses os suintaient, que l’église l’a brûlé, que Lévi-Strauss l’a vanté? 10 choses que vous ignorez certainement sur Santa Klaus.

[Dans nos archives] Ceci n’est pas un sapin, mais un marronnier. Très instructif,  il complétera agréablement votre culture générale, et vous permettra de meubler les conversations familiales du réveillon : « Vous saviez que le père Noël, au IVe siècle, était un turc qui luttait contre la prostitution des jeunes filles et que ses os suintaient ? ».

Voici 10 choses à savoir sur le Père Noël.

1Au départ, c’est un évêque turc (avec une mule)

Le modèle du père Noël est un évêque, Nicolas, qui officiait au IVe siècle à Myre (aujourd’hui : Demre), sur la côte sud de la Turquie. Il aurait été trucidé par les Romains le 6 décembre 345.

On lui prête divers exploits. Ainsi il a donné anonymement de l’or à un père de famille désargenté pour éviter que ce dernier ne prostituât ses filles nubiles. Ou encore il a, pour sauver sa ville au bord de la disette, prélevé du blé d’une cargaison à destination de Constantinople, en promettant aux marins qu’elle se reconstituerait au fil du voyage… 

Mais la légende raconte surtout qu’il protégeait les enfants.

Il aurait ainsi ressuscité trois adolescents, qui avaient été préalablement découpés en morceaux par un couple de bouchers. Ces derniers les avaient conservés dans dans un saloir. Une sale affaire, donc, qui a inspiré de nombreux artistes à partir du Moyen âge. Le père Fouettard serait inspiré du fameux boucher.

Du coup, l’évêque, qu’on a longtemps représenté vêtu d’une robe d’ermite et accompagné d’une mule, est devenu le patron des écoliers. Et la Saint-Nicolas (6 décembre) la fête des enfants. La légende veut que, ce jour-là, l’esprit du saint leur rende visite et leur offre des cadeaux. 

2Ses os suintent

Dans les siècles qui ont suivi sa mort, de très nombreux pèlerins venaient à Myre se recueillir devant ses reliques. Les os de Saint-Nicolas ont paraît-il une particularité remarquable : ils suintent une huile parfumée, qui soigne des tas de maladies. Gore, non ?

Le culte de Nicolas a donc suivi ses reliques et leur jus d’os : d’abord entreposées à Myre, elles sont volées en 1087 par des marins italiens (sous prétexte de les soustraire aux sarrasins) qui les déménagent à Bari. Là, son tombeau a commencé à exsuder un liquide odorifère, au plus grand bonheur des pèlerins.

Une phalange a été volée à Bari par un chevalier lorrain 11 ans plus tard : elle a atterri à Saint-Nicolas-le-Port, près de Nancy, qui est devenu un lieu de pèlerinage important (même Jeanne d’Arc y est passée avant de partir guerroyer). De nombreux autres morceaux d’os fileront dans plusieurs autres abbayes ou églises, le business de la relique battant alors son plein.

De là, le culte a rayonné sur l’ensemble de l’Europe du nord et en Angleterre, une diffusion facilitée par deux facteurs :

Saint-Nicolas  était le « patron des marins ». Ainsi, lorsqu’on fonde une nouvelle cathédrale à Gardhar, au Groenland, en 1126, c’est à lui qu’elle est dédiée. Sa légende épouse parfaitement les mythes nordiques (Nisse, lutin barbu coiffé d’un bonnet qui apporte des cadeaux au milieu de l’hiver ; le dieu Odin, qui daignait descendre sur terre pour offrir des cadeaux aux enfants…) 

Le protestantisme, qui n’adore pas les saints, n’a pas tué le culte : s’il a été remplacé par celui de « l’enfant jésus » (ChristKindel) sur les terres luthériennes germaniques, il a prospéré dans les régions calvinistes comme la Hollande. En Angleterre, le 5 décembre au soir, les enfants disposent des offrandes – noisettes, pommes… – dans leurs chaussettes pour Saint-Nicolas. Les Hollandais appellent Saint-Nicolas « Sinter Klaas » et lorsqu’ils importent son folklore en Amérique, au XVIIe siècle, Sinter Klaas devient Santa Claus. 

3Il a été interdit en Amérique

Lorsque les puritains anglais se sont installés en Nouvelle-Angleterre, ils ont interdit en 1659 toutes les célébrations de Noël, y compris le culte de Santa Claus. Noël n’est devenu congé officiel qu’en 1870, sous Ulysse Grant. Il faut dire que les fêtes de Noël , surtout à New York, étaient alors particulièrement païenne, alcoolisées et violentes.

4Sa version « joyeuse » est liée à l’histoire de New York

Au début du XIXe siècle, la ville de New York travaille sur ses racines : la ville, anciennement New Angoulême, puis New Amsterdam, a été développée par des colons hollandais.  Une société historique locale, fondée par un descendant de huguenot français, Antoine Pintard, promeut alors Saint-Nicolas comme patron de la ville (il sera détrôné par Saint-Patrick, plus irlandais). 

L’un des membres de cette société, l’écrivain Washington Irving (l’auteur de « Sleepy Hollow ») réinvente à partir de 1809 une histoire de New York dans laquelle les premiers colons vénèrent un Saint-Nicolas joyeux et fumant la pipe, plus proche des elfes Hollandais ou scandinaves que de l’ermite traditionnel… On doit ainsi à Irving le traîneau volant du Père Noël, sa pipe, sa barbe, son goût étrange pour les cheminées pleines de suie. 

5Il tient ses bonnes joues d’un poète américain

Mais c’est un poème publié  le 23 décembre 1823, dans le journal « Sentinel » de la ville de Troy, dans l’Etat de New York, qui va lancer la carrière du personnage rigolard et joufflu.

Ce conte de Noël en vers, « A visit from Saint Nicholas », n’est pas signé. Clement Clarke Moore, un professeur de lettres et de grec, en a revendiqué la paternité des années plus tard. Reproduit dans les gazettes de l’Amérique entière, il fixe les grands traits physiques (vieillesse, joues, barbe…) et les accessoires (les huit rennes, la cheminée…) du Père Noël  :

« Je vis saint Nick bondir hors de la cheminée.
Revêtu de fourrure de la tête aux pieds (…)
Ses yeux, comme ils brillaient ! Ses pommettes joyeuses
Ses joues au teint fleuri et son nez en cerise !
Sa drôle de petite bouche tendue comme un arc,
La barbe à son menton, aussi blanche que neige ;

Il tenait une pipe serrée entre ses lèvres
Un cercle de fumée auréolait son front ;
Il avait large tête et petit ventre rond,
Qui tremblait à son rire, comme un bol de gelée.

Joufflu, dodu, tel un joyeux lutin :
Je ne pus m’empêcher de rire en le voyant »

6Il était multicolore au XIXe siècle

Le poème attribué à Moore ne parlait pas de la couleur si caractéristique du manteau du Père Noël. Il semble qu’elle soit apparue en 1863,  sous la plume de Thomas Nast, illustrateur. Peut-être s’est-il inspiré de certaines icônes de Saint-Nicolas, ou du costume des « nisses » nordiques.

On se représentait volontiers, auparavant, « Santa » dans d’autres couleurs : violet, bleu ou vert, comme en témoigne ce dessin de John Leech illustrant « A Christmas Carol », de Charles Dickens,  en 1843 : 

7Coca-Cola l’a globalisé

Le père Noël n’a pas été « inventé par Coca-Cola », comme on l’entend trop souvent. Mais la marque en a fait une puissante icône commerciale dans les années 1920, tout en le déchristianisant définitivement. Le rouge retenu par Nast, qui se trouve être la couleur de la marque, s’est imposé. Et c’est l’illustrateur Haddon Sundblom qui, en 1931, lui a donné sa forme définitive.

 

8Il était quasi-inconnu en France avant la guerre

Regardez cette courbe : c’est la part de l’expression « Père Noël » dans l’ensemble des mots  des livres numérisés par Google. On voit que le Père Noël ne devient vraiment connu qu’à la fin de la seconde guerre mondiale.

Certes, certains auteurs évoquent le personnage (comme George Sand, en 1855) et il apparaît dans le Larousse illustré en 1904. Mais il était une légende parmi d’autres, plus présent dans certaines régions que d’autres, un vieillard invisible laissant ici et là des surprises dans la maison, et on l’appelait généralement « Bonhomme Noël » ou « Papa Noël ». 

« Noël en France »,  illustration dans le London Illustrated News de 1885.

Pour l’essentiel, donc, le père Noël est une importation d’Amérique, arrivé par la cheminée européenne à la fin des années 1940,avec les chewing gums, les cigarettes blondes, les Zippo, les bas nylon. Et bien sûr le Coca-Cola. 

9Il a été brûlé par un évêque en 1951

 

La paganisation (et l’américanisation) de Saint-Nicolas déplaît à une partie de l’église. Et notamment à l’évêque de Dijon, Monseigneur Sembel, ancien pétainiste notoire. Le 23 décembre 1951, l’effigie du Père Noël est brûlée devant le parvis de la cathédrale de Dijon, en présence de centaines d’enfants des patronages. L’innocent personnage a en effet été décrété « usurpateur et hérétique ». 

Extrait du communiqué du clergé, rapporté par « France-Soir » :  

Le Père Noël a été sacrifié en holocauste. A la vérité, le mensonge ne peut éveiller le sentiment religieux chez l’enfant et n’est en aucune façon une méthode d’éducation. »

L’affaire fait polémique. Le maire de Dijon n’est autre que le chanoine Kir (qui a donné son nom à une célèbre boisson), qui n’a pas de mauvais rapport avec l’église. Il intervient par un clin d’oeil : il ressuscite le Père Noël en le faisant apparaître sur le toit de l’hôtel de ville. 

10Il a été réhabilité par Claude Lévi-Strauss

L’affaire de Dijon attire l’attention du célèbre anthropologue Claude Lévi-Strauss, qui publie en 1952 un article dans la revue les Temps modernes, « le Père Noël supplicié »,  pour expliciter la fonction de ce dernier :

Il est « l’expression d’un statut différentiel entre les petits enfants d’une part, les adolescents et les adultes de l’autre » : la découverte qu’il n’existe pas fait office de rite initiatique.Il permet de mieux appréhender notre rapport à la mort : « les croyances liées au Père Noël mettent en évidence, derrière l’opposition entre enfants et adultes, une opposition plus profonde entre morts et vivants ». Il apparaît ainsi quand « la nuit menace le jour comme les morts se font harceleurs des vivants ». Il incarne l’établissement d’un modus vivendi entre enfants et adultes, et donc entre morts et vivants, « fait d’un échange de services et de présents ». Et la vie triomphe quand, à la Noël, « les morts comblés de cadeaux quittent les vivants pour les laisser en paix jusqu’au prochain automne ». 

Ho, ho, ho !